Le bonheur au travail, une responsabilité partagée

La notion du bonheur revêt une importance cruciale et les entreprises ont tout intérêt à y investir. Tel était le constat de la conférence organisée, courant la semaine dernière à Casablanca, à l’initiative de l’espace de coworking «GO4Work».

Les employés heureux sont plus engagés, créatifs, productifs et surtout engagés dans leur travail. La notion du bonheur est assez récente et les entreprises commencent de plus en plus à prendre conscience de son importance. Aujourd’hui, le grand challenge des spécialistes RH n’est pas uniquement de recruter les profils talentueux, mais surtout de les fidéliser via à un environnement propice à la créativité et au bien-être. Ce sont là les principales idées qui ont été partagées lors d’une conférence organisée,la semaine dernière à Casablanca, par l’espace de coworking «GO4Work».  
Animée par Habiba Dassouli, coach professionnelle, fondatrice et gérante du cabinet Coaching Solution, la conférence a constitué un véritable espace d’échange autour du bonheur, son importance mais aussi ses limites. Pour Habiba Dassouli, «la notion du

bonheur au travail est assez récente. On associe le bonheur au travail avec le plaisir de faire son travail et l’envie de venir travailler. C’est donc un ressenti des salariés». Et d’ajouter que le bien-être au travail peut contribuer à développer la notion du bonheur au travail. «Ce bien-être passe, entre autres, par un espace de travail agréable, une salle de repos, des couleurs adaptés, voire une crèche pour les petits afin de rassurer les mamans». Bien qu’elle soit si importante, cette notion du bonheur ne semble pas être généralisée dans les entreprises, et ce, à cause de la conjoncture économique qui demeure difficile. En effet, «la crise économique engendre des contraintes budgétaires et donc des réductions d’effectifs, mais aussi une pression sur les objectifs à réaliser et les résultats rapides. Tout cela n’est pas sans conséquence sur le plan humain et l’épanouissement des collaborateurs est souvent régulé au second plan». 
Interrogée sur les actions RH à mettre en place pour assurer le bonheur au travail dans cette conjoncture économique difficile, Habiba Dassouli met en avant trois qui, selon elle, donnent des résultats rapides. Tout d’abord, le recrutement d’un Responsable du bonheur qui n’est pas le Responsable RH. «Le Happiness Manager a comme mission de s’assurer que les salariés sont heureux dans leur travail et qu’ils prennent plaisir à venir travailler», explique l’intervenante. Ensuite, la mise en place d’un meilleur aménagement des bureaux et des espaces dans l’entreprise. «9 salariés sur 10 disent qu’ils se sentiraient plus productifs avec des locaux plus conviviaux, plus colorés avec la création d’un espace non-fumeurs et une climatisation qui fonctionne toute l’année par exemple», fait savoir Habiba Dassouli. Enfin, «on voit aussi émerger des concepts originaux, je cite par exemple la création d’un espace fun et de partage avec une table de ping-pong ou un babyfoot», recommande l’intervenante qui souligne que cela «permet de créer des rencontres entre collègues, dissiper les tensions et dégager les énergies négatives». 
Sur un autre registre, et loin des actions managériales, chaque collaborateur doit penser à créer son propre bonheur en entreprise. Ce qui est primordial dans ce sens, c’est de faire face aux croyances négatives et aux pensées limitantes qui sont considérées comme des ennemis directs du bonheur de tout un chacun. Ainsi, «pour plus de bonheur au travail, chacun doit travailler sur lui-même dans le but de mieux se connaitre, mieux gérer ses émotions et surtout développer son sens de l’écoute», recommande Habiba Dassouli. Soulignons, en guise de conclusion, que le bonheur au travail est une responsabilité partagée. Si les managers doivent investir dans des actions RH, chaque collaborateur est invité, pour sa part, à travailler sur lui-même pour plus de performance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *